Retour aux expositions
Mémorial des Déportations

Présentation du Mémorial des déportations

Du au
  • Lieu
    Mémorial des déportations
    Adresse
  • Horaires
    Fermé 9h à 18h
    Fermeture hebdomadaire le lundi, sauf les lundis de Pâques et de Pentecôte.

    Fermeture les jours suivants : 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre et le 25 décembre.

    Fermeture de la billetterie 30 minutes avant la fermeture du musée.
  • Public
    Tout public
  • Tarifs

    Entrée gratuite dans la limite des capacités d’accueil

25 ans après son ouverture le Mémorial des camps de la mort, devenu Mémorial des déportations offre un parcours renouvelé au sein d’une exposition de préfiguration dont les contenus s’enrichiront dans les prochaines années.

Un lieu, un symbole

Installé au pied du Fort Saint-Jean, dans un blockhaus construit en 1943 par l’organisation Todt dans le cadre du Mur de la Méditerranée (Südwall), le Mémorial des déportations a pour vocation de s’intéresser aux politiques et aux processus de répressions et de persécutions mises en œuvre à et depuis Marseille et sa région, plus particulièrement entre 1942 et 1944.
Au moment où les derniers témoins disparaissent,  ce nouveau mémorial donne une large place aux récits, à l’expérience vécue, à la parole des victimes au travers de films, de témoignages écrits, de parcours de déportations.

Enfin, il s’attache à expliquer les événements de janvier et février 1943 qui ont marqué profondément Marseille et sa population dans le cadre des mesures politiques, idéologiques et répressives nazi et de la Collaboration d’État durant l’occupation de la ville par les allemands: l’une des plus grandes rafles des communautés juives en France, l’évacuation de 20 000 personnes et leur internement dans un camp de rétention à Fréjus, la destruction des "vieux quartiers" de la rive nord du Port, la déportation de près de 2500 hommes, femmes et enfants vers les camps de concentration et centres de mise à mort.

Ainsi, l’exposition de préfiguration et sa programmation à venir permettent-elles de poser les intentions historiques, scénographiques et artistiques de ce nouveau projet. 
Conçu comme un lieu dynamique en constante évolution,  une restructuration du parcours se déploiera à l’horizon 2022. L’une des priorités de développement sera notamment de proposer un lieu inscrit dans un réseau et ancré dans le territoire, en relation avec d’autres institutions (partenariats, visites couplées…), mais aussi de proposer une programmation hors  les murs : conférences, balades urbaines, application numérique…

 

Voir tout l'agenda