Conformément aux directives gouvernementales de lutte contre la propagation du virus Covid-19, les Musées de Marseille restent fermés. Nous vous tiendrons informés dès que possible de la reprise de la programmation culturelle. Les Musées de la Ville de Marseille vous remercient de votre compréhension et vous donnent rendez-vous sur les réseaux sociaux et sur la chaîne YouTube !

Le Cerf à l’eau, dit Le Cerf forcé

Musée des Beaux-Arts - (MBA)

Gustave COURBET Ornans, 1819 – La Tour de Peitz, 1877 (Huile sur toile) - Acquis de l’artiste par la Ville de Marseille en 1865

Au salon de 1861, Courbet présente trois peintures sur le thème de la chasse dont Le Cerf à l’eau dit aussi Le Cerf forcé. Les tableaux de chasse tiennent une place importante dans l’œuvre du peintre, grand chasseur lui-même. Il représente ici le moment du bat-l’eau, lorsque l’animal forcé se réfugie dans l’eau pour effacer sa trace olfactive et tenter d’échapper à la meute que l’on aperçoit au loin. L’œuvre peut être lue comme une représentation allégorique de l’artiste poursuivi par la critique. La Ville de Marseille achète le tableau à l’artiste en 1865. A la mort de Courbet, un groupe de républicains marseillais vint déposer au musée une gerbe d’immortelles au pied du tableau.

© Musées de Marseille