En application des mesures gouvernementales de lutte contre l'épidémie de Covid-19, les Musées de la Ville de Marseille sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Entre le 29 mai et le 29 octobre, vous avez été près de 150 000 à parcourir nos établissements. Nous espérons pouvoir vous accueillir très prochainement. En attendant, retrouvez les collections et des contenus en ligne !

Masque-planche Nuna

Musée d'Arts Africains, Océaniens et Amérindiens - (MAAOA)

Ce masque de danse Nwantantay provenant du peuple Nuna est l'un des plus emblématiques du Burkina-Faso.

Il est consacré au culte du Do et sert d'intermédiaire entre les hommes et les esprits de la nature. Les Nuna, essentiellement agriculteurs, vivent au centre du Burkina-Faso, voisins des Mossi, des Winiana, des Bwa...

Leurs masques représentent les esprits de la brousse, et celui-ci en particulier figurerait l'un des fondateurs du groupe : c'est pourquoi il participait à toutes les cérémonies et fêtes importantes des Nuna, jusqu'au jour où ceux-ci, poussés par un évènement important dans la vie de la communauté, ont décidé de créer un nouveau masque. Les formes et les couleurs seraient agencées comme une sorte de langage, la complexité des motifs étant lié à l'importance du message véhiculé. Le crochet émergeant sur le front rappellerait le bec du calao.

Ce masque, peint et sculpté sur les deux faces, recouvert d'une très belle patine d'usage, représente une des pièces majeures de la collection d'art africain du musée.

Bois polychrome

H. : 123 cm

Fin XIXè- début XXème siècle

Inv. : 1991-1-1

© Hugo Maertens, Bruges