Le [mac] musée d'art contemporain et sa bibliothèque, le centre de documentation Ernst Goldschmidt, sont fermés pour bénéficier de travaux de rénovation.

Les anonymes

Musée d'art contemporain [mac]

Annette Messager 1943, Berck-sur-Mer (France)

Matériaux divers, dimensions variables.
Achat à la galerie Chantal Crousel, Paris, en 1994

Après avoir interrompu ses études aux Arts décoratifs de Paris à la veille de mai 1968, Annette Messager évolue dans le contexte parisien des années 1970, proche d' artistes comme Christian Boltanski ou Paul-Armand Gette. Son œuvre relève alors de ces démarches singulières qualifiées de « mythologies individuelles ».
Depuis ces années-là, elle décline un travail autobiographique sur la mémoire, le féminin, l'oppression et l'enfance. Son œuvre mêle, sur le mode de la collection, du bricolage et du jeu, des éléments de différentes natures, tels photographies, dessins, broderies, objets manufacturés ou animaux naturalisés. Cet univers témoigne d’une fascination pour l’art brut, célèbre la femme dans son quotidien le plus banal, tout en traquant le monde à travers ses vestiges, à la manière d’une ethnologue.

Les Anonymes est une œuvre constituée de corps d'animaux morts, taxidermisés puis augmentés de têtes de peluches. D'une taxidermie redoublée en quelque sorte, ces animaux, déjà figés par leur naturalisation, se retrouvent fixés à des piques qui relèvent plus de la torture que de l'univers enfantin.
Ce traitement est loin d'être innocent. En effet Annette Messager n'a jamais eu de l'art une vision éthérée ou idyllique. Elle a toujours été consciente que l'expérience esthétique avait partie liée avec la cruauté et la souffrance. « Être artiste, remarque-t-elle, c'est à chaque instant guérir ses blessures et les rouvrir, dans un même mouvement. [...] J'ai toujours beaucoup emprunté à l'art religieux et populaire, à l'art brut, aux images de l'hystérie, mais aussi aux traditions arabes, indiennes ou tantriques... Ce sont des expressions la plupart du temps liées à la souffrance, à la pauvreté, au malheur ou à la détresse humaine. »*
La taxidermie n'est pas seulement ici une activité artisanale qui consiste à « empailler les animaux morts pour les conserver avec l'apparence de la vie », elle devient la métaphore essentielle des procédures en jeu chez l'artiste. Il est dans cet esprit un mot qui ne cesse de hanter son univers, celui de protection.
Artiste majeure de la scène contemporaine internationale, Annette Messager a reçu le Lion d’Or de la Biennale de Venise, en 2005 alors qu'elle représentait la France.

* in Annette Messager, Comédie Tragédie, 1971-1989, cat. exp. Musée de Grenoble, 1989.

© Ceter, Ville de Marseille - ©Adagp, Paris