La salle d'exposition du Cabinet est fermée en attendant sa rénovation. Les collections sont visibles, entre autres, aux Archives municipales, dans les musées de Marseille et au Mucem.
Retour aux expositions
Cabinet des Monnaies et Médailles

Collection permanente du cabinet des monnaies et médailles

Exposition permanente

Le cabinet des monnaies et médailles conserve une collection inestimable de monnaies antiques et modernes, françaises et étrangères, ainsi qu’un riche ensemble de médailles et une bibliothèque d’étude.

Riche de 50 000 objets, le Cabinet des Monnaies et Médailles de Marseille est créé par ordonnance royale de Louis XVIII en 1821. Il s’agit alors de doter Marseille d’un centre d’étude (que l’on nomme au 19e siècle « cabinet ») sur les médailles (mot qui désigne à la fois les monnaies anciennes et les objets commémoratifs en forme de monnaie). Cette création originale vise à conforter Marseille dans son rôle de capitale culturelle de la Provence. Si le Cabinet est voué à la recherche, il valorise également ses collections auprès du grand public : depuis au moins 1833, date de la plus ancienne mention connue d’une salle d’exposition, les collections sont accessibles aux numismates et curieux. 

Après la fermeture de l’atelier monétaire de Marseille en 1857, le maire refonde le Cabinet et lui confie une nouvelle mission : conserver l’histoire monétaire de Marseille et de la Provence,  les « archives métalliques » de la ville et de la région. L’institution connaît son âge d’or dans la seconde moitié du 19e siècle : Le Cabinet de Marseille rivalise avec celui de Paris et entretient des relations avec ses homologues depuis l’Amérique jusqu’à la Russie. Un terrible vol et la Première Guerre Mondiale mettent fin à ces années fastes. Le Cabinet meurtri entre en sommeil jusqu’aux années 1970. Son retour en grâce lui permet de renouer avec ses missions de base : être un lieu d’étude consacré aux monnaies anciennes, et le conservatoire de l’histoire monétaire phocéenne et provençale. 

Installé à la Belle-de-Mai au tournant du 21e siècle, le Cabinet demeure une institution mondialement reconnue, qui prête régulièrement ses collections aux musées de Marseille, ainsi qu’aux musées nationaux et internationaux. Si sa salle d’exposition est actuellement fermée en attendant sa rénovation, ses collections sont elles visibles dans de nombreuses expositions. Une vitrine numismatique installée aux Archives Municipales permet également de découvrir les collections par roulement. 

 
Pour aller plus loin

- conférence donnée au Musée d’Histoire de Marseille à l’occasion des 200 ans du Cabinet.
Lire l'actualité...  
- article paru dans la revue Marseille en septembre 2021.


Repères chronologiques

- 18e siècle : Jules Fauris de Saint-Vincens et son fils Alexandre, deux éminents parlementaires aixois, réunissent un exceptionnel cabinet de curiosité, dont le fleuron est la collection de monnaies et médailles. Ce célèbre cabinet de curiosité est épargné par les saisie révolutionnaires.

- 1821 : création du Cabinet des Médailles de Marseille à partir de l’achat des monnaies et médailles des Fauris de Saint-Vincens, ainsi que de leurs livres traitant de numismatique. Cet achat public se fait sur l’initiative du préfet des Bouches-du-Rhône et du maire de Marseille, sous le patronage de Louis XVIII. Le Cabinet est installé dans l’ancien couvent des Bernardines et rattaché à la Bibliothèque Municipale dont le directeur fait office de conservateur du Cabinet.

- 1833-1842 : Jean Feautrier, premier conservateur du Cabinet. Il rédige pendant 10 ans le premier inventaire des collections en 16 volumes et les valorise auprès du grand public en les présentant dans des vitrines.

- 1857 : fermeture de l’atelier monétaire de Marseille, le plus ancien de France et l’un des plus pérenne au monde. Le maire décide de refonder le Cabinet en le dotant d’un personnel propre, d’un budget d’acquisition important, et d’une galerie d’exposition plus vaste.

- 1857-1867 : Adolphe Carpentin, deuxième conservateur du Cabinet. Les collections s’enrichissent rapidement, particulièrement les monnaies provençales.

- 1867-1901 : Joseph Laugier, troisième conservateur du Cabinet. C’est avec lui que le Cabinet connaît son âge d’or : les achats prestigieux se poursuivent grâce au soutien de la ville, Laugier réalise un catalogue des collections en 40 volumes, le Cabinet déménage dans de nouveaux locaux créés à son intention au palais Carli (1881), le Cabinet rayonne à l’international.

- 1902-1924 : Gustave Martin, quatrième conservateur du Cabinet. En dépit d’un terrible vol (1902), de la coupe des crédits suite aux difficultés financières de la ville, puis de la Première Guerre Mondiale, Gustave Martin maintient le Cabinet. On lui doit la première présentation des collections sur un fond de carte. C’est également un artiste graveur très actif et le fondateur du musée du Vieux Marseille.

- 1924-1963 : Par mesure d’économie, le directeur de la Bibliothèque Municipale, Joseph Billioud, fait office de conservateur du Cabinet. Celui-ci se dévoue pour éviter le naufrage : acquisition d’un coffre fort suite à des vols, mise en sécurité par deux fois des collections au cours de la Seconde Guerre Mondiale, valorisation des collections par des publications.

- 1969 : Après le départ de la Bibliothèque Municipale du palais Carli, le Cabinet est rattaché aux Archives Municipales, qui s’installent au palais Carli en lieu et place de la bibliothèque.

- 1972 : Renaissance du Cabinet avec la nomination d’un conservateur propre, soutenu par la commission numismatique du Comité du Vieux Marseille. Conférences, expositions, publications attirent l’attention des chercheurs, du public, et de la municipalité, tous redécouvrent les richesses du Cabinet de Marseille.

- 2001 : Déménagement des Archives Municipales à la Belle-de-Mai, suivi du Cabinet qui dispose désormais d’une nouvelle salle d’exposition. Les collections s’enrichissent à nouveau grâce au soutien de la ville, et une attention nouvelle est portée à la conservation préventive et la restauration des monnaies et médailles.

Voir tout l'agenda