Suite à l'épidémie de Covid-19 cet établissement est actuellement fermé.
Retour aux expositions
Collection permanente du Musée des Docks romains

Collection permanente du Musée des Docks romains

Du au
  • Lieu
    Musée des Docks romains
    Adresse
  • Horaires
    Fermé 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 18h
    Fermeture hebdomadaire le lundi, sauf les lundis de Pâques et de Pentecôte.

    Fermeture les jours suivants : 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre et 25 décembre.

    Fermeture de la billetterie 30 minutes avant la fermeture du musée.
  • Public
    Tout public
  • Tarifs

    Entrée libre et gratuite pour tous.

Ce musée consacré au commerce maritime antique est implanté au cœur d’un site archéologique exceptionnel : vous y découvrez un vaste entrepôt portuaire d’époque romaine où le vin était stocké dans d’immenses jarres.

Marseille et la Mer dans l’Antiquité


Sur le Vieux-Port, à deux pas de l’Hôtel-de-Ville, le musée des Docks romains est un site de la Voie Historique. Associé au musée d’Histoire de Marseille, il s’ancre sur les vestiges conservés in situ d’un entrepôt portuaire situé en bordure de la principale artère de la cité antique.


Cet entrepôt était long d’une quarantaine de mètres et en fonction du Ier au IIIe s ap. J.-C.
Découvert en 1947 par l’archéologue Fernand Benoit dans les décombres de la ville dynamitée, cet entrepôt (horreum) est structuré sur de grandes jarres (a), appelées dolia, qui sont enfouies dans le sol et qui peuvent contenir chacune environ 1 800 litres de denrée (du vin probablement).


Sur la cinquantaine de jarres découvertes, seules 33 ont pu être conservées et l’ensemble est protégé en tant que Monument Historique depuis 1951. Dans l’Antiquité, le quartier semble avoir été équipé de plusieurs entrepôts de ce type.
Autour de ces vestiges sont présentées les découvertes sous-marines effectuées dans la rade de Marseille depuis l’invention de l’archéologie sous-marine en 1952 (fouilles au pied du récif du Grand Congloué) par Fernand Benoit et l’équipe du Commandant Cousteau.


Amphores, ancres, vaisselle de luxe, lampes, lingots, monnaies et épaves illustrent ainsi l’histoire antique des échanges de la plus ancienne ville de France.


Le musée permet aussi d’admirer deux objets majeurs dans l’histoire de l’archéologie nationale puisqu’il s’agit de l’une des premières mosaïques et de la première épave antique à avoir été déposées* en France. C’était en 1831 et en 1864.

 

Voir tout l'agenda